La clé du bonheur étude harvard
Bien-Être

Ce qu’on a retenu de la plus longue étude sur le Bonheur

Ahhhh, la recherche du bonheur… ! Cette quête infinie propre à l’Homme, cette question existentielle qui semble ne pas trouver de réponse si ce n’est généralement celle-ci :

✨ « C’est à toi de trouver la clé de ton propre bonheur ! » ✨

Frustrant. Et faux ! On a déniché pour vous la plus longue étude sur le bonheur jamais réalisée et il semblerait bien que le mystère sur ce qui nous rend réellement heureux et nous garde en bonne santé soit enfin levé !

La richesse et la célébrité rendent-elles heureux ?

étude bonheur richesse

Imaginez-vous à 80 ans. Vous faites le bilan de votre vie. Qu’est-ce qui, selon vous, vous permet de dire que vous avez réussi ou non votre vie ? Un sondage de la génération Y révèle que le fait de devenir riche est le but le plus ultime pour 80 % des interrogés. Arrive ensuite la célébrité, pour 50 % des participants. Il s’agirait donc des deux critères à cocher dans sa To Do List pour accéder au bonheur. Alors, mythe ou réalité ?

L’étude d’Harvard sur le Développement adulte suit depuis 1938 la vie de 724 hommes sur tous les points : le travail, la vie de famille et la santé. Tout comme la génération Y, la plupart des hommes de l’étude pensaient que la richesse, le travail ou la célébrité allaient pouvoir les rendre heureux.

La suite, vous l’avez certainement devinée : ni l’argent ni la célébrité ne sont la source principale du bonheur d’une personne. Mais avant de vous résumer les 3 leçons qu’il faut retenir de cette étude sur le bonheur, parlons un peu de la manière dont elle a été réalisée.

L’étude s’est focalisée sur le destin d’hommes issus de communautés bien différentes. Le premier groupe était composé d’étudiants en deuxième année à Harvard, le second était des adolescents issus des familles les plus défavorisées de la ville de Boston. Chacun était interviewé régulièrement, leurs familles également, ils passaient des examens médicaux et recevaient des questionnaires tous les deux ans avec de nouvelles questions sur leur vie.

Certains sont devenus avocats, ouvriers, maçons ou docteurs. Certains sont devenus alcooliques ou schizophrènes. Certains ont grimpé l’échelle sociale et d’autres ont fait le chemin inverse… La conclusion des centaines de milliers de pages d’informations recueillies : le statut social, le niveau de richesse, la réussite professionnelle ou la célébrité n’étaient jamais la raison du bonheur d’un sujet ou la cause de son malheur. Est-ce vraiment une surprise ? Quoi qu’il en soit, ça fait du bien de l’entendre !

Les bonnes relations nous rendent heureux et en meilleure santé

La voilà enfin, cette clé du bonheur : les bonnes relations nous rendent heureux ET en meilleure santé ! 🤗 On peut tirer 3 leçons de cette belle idée :

  • La solitude est mauvaise pour notre santé : une personne qui se sent seule verra son état de santé décliner plus rapidement en milieu de vie qu’une personne entourée par sa famille et ses amis.
  • Ce n’est pas le nombre de relations que nous avons qui compte mais la qualité de ces relations. Les chercheurs de l’étude ont été capables de prédire comment allaient vieillir les hommes, non pas en observant leur taux de cholestérol mais en regardant simplement le niveau de qualité de leurs relations  
  • Les bonnes relations ont non seulement de l’influence sur notre corps mais aussi sur notre cerveau. La mémoire des personnes qui ont des proches sur qui ils peuvent compter reste plus longtemps aiguisée.

Le défi JumpIn : 3 actions pour développer de bonnes relations

Alors en fait, ce serait super simple d’être heureux, hein ? Ça peut l’être oui ! Une relation, qu’il s’agisse d’amitié ou d’amour, s’entretient et se travaille au quotidien. Il faut être capable de saisir les occasions de créer du lien lorsqu’elles se présentent, ou savoir les provoquer soi-même.

L’étude démontre aussi que les personnes qui étaient les plus heureuses étaient celles qui avaient fait en sorte que leurs collègues de travail deviennent de véritables amis. Pourtant, on sait que 60 % des salariés de Paris et de sa petite couronne se sentent seuls au travail.

Alors maintenant, c’est à vous de jouer ! Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour avoir une vie longue, heureuse et en bonne santé ! Même si en soi, vous faites ce que vous voulez !  😅  On vous quitte en vous donnant quand même quelques petites idées :

  • Envoyer un message à quelqu’un à qui vous n’avez pas parlé depuis très longtemps
  • Déjeuner avec un collègue à qui vous ne parlez jamais
  • Proposer au boulot d’organiser un événement original


Romane Salvador
Rédactrice & Exploratrice JumpIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *